Voyage au centre de la Chine

Publié le par Xiao Ma

 

Xiao-Hua 0204

 

 

Pour continuer la découverte du pays, je vous emmène là où nous avons passé le nouvel an chinois.

C'était  le 3 février.

N'ayant pas eu beaucoup de temps pour voyager, et sachant qu'à ce pèriode il est très compliqué de se déplacer, nous avons choisi  d'accompagner notre collègue dont les parents habitent dans une ferme en plein coeur de la Chine rurale: entre Chongqing et la province du Guizhou.

 

La distance entre Chengdu et le village n'est pas très importante mais pour accéder à ce village, il faut prendre plusieurs moyens de transport: train, bus, minibus pour terminer le voyage à pied, au milieu des rizières et des canards.

 

Xiao-Hua 0206

 

Une fois sur place, le temps s'arrête, la simplicité prend le dessus, les portables ne fonctionnent plus... on est loin de tout, quel bonheur! 

 

La famille nous accueille comme ses enfants et nous offre la plus confortable de ses chambres: la grange. Nous y serons très bien malgré le froid montagnard.

 

Ici, pas de chauffage, le seul point de chaleur est le reste de braises disposées sur un plateau que l'on déplace en fonction de là où on se trouve: sous la table lors du repas, sous le lit ou au pied du fauteuil.

Les braises sont celles utilisées pour la cuisine.

 

Cette famille est simple, pauvre, composée de 2 filles. L'ainée est restée au village, s'est mariée et travaille dans une usine locale. Elle n'aura sans doute pas la chance d'aller plus loin que la grande ville du coin: Fulin... ville assez glauque au bord du Yangzé.

La seconde a eu plus de chance et a pu aller à l'université à Nanjing, à l'autre bout de la Chine grâce au "sacrifice" de ses parents qui ont préféré envoyer leur fille étudier plutôt que de construire une maison moderne comme celle de leur voisin.

La grand-mère habite également à la maison. Elle ne parle que le dialecte local (le Chongqinghua des montagnes). Elle passe ses journées à coté des braises, à vérifier que les poules ne rentrent pas dans la maison. Elle a du mal à marcher, à cause de ses "petits-pieds" qui l'ont fait souffir toute sa vie.

 

Dans le hameau c'est la seule famille à toujours habiter dans une maison traditionnelle faite en torchis.

 

Xiao-Hua 0421

 

 

Dans le secteur, la principale occupation est l'agriculture. Une agriculture d'auto-consommation: du riz et des légumes. D'après le père, 80% de leur culture de riz est vendu sur le marché local, le reste est suffisant pour l'année.

Quelques petits extras comme le commerce de petits morceaux de charbons permettent d'augmenter le maigre revenu de ces familles.

La seconde occupation, qui est également très importante est le "jeu". Tout le monde ici (hommes et femmes) aime jouer. Cartes, poker, Majong, tout est bon à prendre pour être entre amis, familles, tout cela en pariant de l'argent évidemment!

 

Xiao-Hua 0190

Xiao-Hua 0406

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui m'a vraiment le plus intéressé dans ce petit hameau, c'est la quasi autonomie avec laquelle ces familles fonctionnent. Et mise à part les apports visibles de la modernité (produits chimiques, plastiques...) peu de choses ont dû changé depuis des millénaires. L'organisation du travail, l'organisation de la maison avec la présence d'animaux  tout autour de celle-ci: poules, canards et dindons, le cochon qui mange les restes et qui produit du biogaz. Ce même cochon qui est transformé en délicieuse charcuterie fumée (célèbre dans toute la Chine). Le buffle appartient à plusieurs familles et est utilisé par roulement lors des traveaux dans les champs.

 

Xiao-Hua 0315

 

Tout ce nous avons mangé ici provenait de la ferme, du riz à la viande, en passant pas les légumes ou le tofu, fait maison lui aussi. Un vrai régal!

 

Un expérience unique...

 

Xiao-Hua 0391

 

Après quelques jours passés ici, le retour à la civilisation n'a pas été évident, d'autant plus que les villes environnantes n'ont vraiment rien d'attirants: des villes polluées, sales, tristes et le fameux brouillard épais qui caractérise bien la région n'a pas voulu faire exception...

 

C'est également ça la Chine!

Publié dans La vie a la campagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Je n'avais pas encore vu ce beau récit. Merci Christophe, pour la précision et la délicatesse avec laquelle tu nous montres les gens et les choses... !<br /> Au passage, peux-tu me rappeler d'où vient ton nom chinois? Ton père me l'a dit, mais j'ai oublié... Merci!<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Cette nouvelle tranche de la vie chinoise est encore plus passionnante que les précédentes !<br /> Ton récit est plein de délicatesse et on aimerait tant connaître cette famille. Pour avoir rencontré la fille cadette en Chine à Shanghai en octobre dernier, je me sens déjà un peu familier de<br /> cette rencontre du nouvel an. Et le plaisir de vous voir au milieu de la famille avec elle. Merci donc pour ce nouvel épisode. Je ne dirai rien sur le fait qu'on l'a attendu vraiment très très<br /> longtemps... mais vous êtes tout excusés, on sait que vous étiez très occupés ! A la prochaine...<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Et en papotant sur les beaux reportages photographiques, voici une absolument magnifique revue : "6 Mois", petite soeur de la revue culte "XXI". "6 Mois" est une revue qui "renoue avec la magie des<br /> grands récits photo" et pourquoi tout ce tralala ? : parce que "6 mois" est parue y'a deux jours et que leur principal reportage est sur ... "la Chine, l'empire jeune": hop le lien<br /> :http://www.revue21.fr/<br /> Hélas, je ne peux l'avoir à Québec ni toi à Chengdu, alors ami(e)s français(es) : courez-y !!!...pis envoyez là nous ! hihi :)<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> Très beau reportage, proche des gens et de leur vie simple, parfois dure mais si chaleureuse, si emplie de mille saveurs. Une envie de partager avec eux, de s'éloigner des grandes villes en<br /> surchauffe, de s'asseoir et de méditer un peu sur ce qui se passe autour de nous.<br /> <br /> <br />
Répondre
X
<br /> <br /> Merci fanette,<br /> <br /> <br /> ... proche des gens, dans la simplicité... c'est notre ligne de conduite, qui nous donne envie parfois de tout plaquer!<br /> <br /> <br /> Caribou!!!<br /> <br /> <br /> <br />